L’usure de compassion : Un risque de la profession de psychothérapeute

Durée : 8 heures

308,00$

En rupture d'inventaire

Problématique

Dans l’exercice de sa profession, le psychothérapeute est vulnérable à des blessures psychologiques, même s’il prend soin de lui. L’état actuel de la recherche soutient que cette vulnérabilité n’est pas due à un manque de compétence, de professionnalisme ni d’appui organisationnel.

Besoin

Le psychothérapeute devrait être sensibilisé aux risques inhérents à sa pratique professionnelle sur le bien-être de sa personne et ainsi pouvoir comprendre sa propre détresse psychologique; d’une part, parce que sa personne est son outil de travail, et, d’autre part, parce qu’il mérite également une bonne qualité de vie. Le psychothérapeute est invité à visionner cette formation en ligne à son rythme de façon à pouvoir intégrer les informations données, réfléchir sur soi et sur sa vie professionnelle et à adopter une attitude humble face aux risques de sa profession. La formation est offerte en ligne afin de rejoindre les psychothérapeutes des petites communautés isolées.

Formateur

Mme Catherine Petit, L.Ps, Psychologue

Objectifs

  • Apprécier, pour soi-même, l’usure de compassion et l’épuisement professionnel;
  • Intervenir de manière à modérer le stress traumatique secondaire dans un processus thérapeutique;
  • Repérer et apprécier, dans la vie personnelle et professionnelle, les facteurs contribuant et les facteurs modérateurs à l’usure de compassion;
  • Élaborer un plan d’intervention destiné à un psychothérapeute en thérapie individuelle souffrant d’usure de compassion.